Mort du Dr Rahandi Chambrier

Par hercule

Le docteur Marcel-Éloi Rahandi Chambrier s’est éteint ce vendredi 27 novembre 2020 à l’âge de 87 ans, à la suite d’une maladie à la polyclinique Chambrier.

Banner

Le patriarche du clan Chambrier vient de tirer sa révérence ce jour à 87 ans. Décès survenu à la suite d’une maladie qui l’a conduit à la polyclinique Chambrier dont il est le fondateur.

Un médecin singulier qui a marqué l’histoire  

Né un 1er décembre 1933, à Libreville, de famille mpongwé, le jeune homme fait ses études à l’école catholique Montfort, laquelle a formé nombre de cadres du pays, avant les Indépendances. Ce cycle primaire achevé, Marcel Eloi Rahandi CHAMBRIER vient en France suivre son cursus secondaire, au lycée Michelet de Vanves, région parisienne. Son baccalauréat en poche, il s’inscrit en faculté de médecine, jusqu’à l’obtention de son diplôme tropical, assorti d’une spécialisation en hématologie.

De 1957 à 1963, Marcel Eloi Rahandi Chambrierfera partie des rares médecins à exercer en France, externe des hôpitaux de Paris. En 1967, de retour à Libreville, Marcel Eloi Rahandi CHAMBRIER ouvrira la première polyclinique privée du Gabon, au quartier Montagne-Sainte. Une structure de référence aujourd’hui.

Homme politique loyal et fidèle à ses principes

A la création du Parti Démocratique Gabonais (PDG), en mars 1968, Marcel Eloi Rahandi Chambrier devient l’un des membres fondateurs. Il y restera fidèle. Même quand le bateau semblait prendre l’eau, dans cette période critique de 1990, où certains « barons » n’ont pas hésité  à le quitter, le Docteur avait affirmé haut et fort son appartenance et ses amitiés.

Issu de la noblesse mpongwé, il aimait à rappeler ses origines en se démarquant par une élégance irréprochable. Pour l’opinion, le Dr Chambrier était un homme de parole bien connu pour son franc-parler.

Président de l’ordre des médecins gabonais (1968-1974), Marcel Eloi Rahandi Chambrier a également occupé plusieurs postes ministériels dans les différents gouvernements du président Omar Bongo. Député à l’assemblée, il tiendra aussi la présidence de cette institution.

Banner
Partager

Articles similaires