Les attentes de Dieudonné Minlama Mintogo sur le Forum national de la Société Civile Gabonaise

Par hercule

Le président d’Ensemble pour la République (EPR, centriste), Dieudonné Minlama Mintogo qui va participer au ‘’Forum national de la Société Civile Gabonaise’’ les 26 et 27 novembre prochains à Libreville, a reçu à cet effet, une délégation de la société civile conduite par Georges Mpagha, le pasteur Bruno Ngoussi et le président du ROLBG afin de parler de l’avenir du Gabon et des insuffisances de sa démocratie en balbutiement.

Banner

Selon l’ancien candidat à la présidentielle de 2016, le système démocratique du pays accuse de grosses carences. « Je reste convaincu que notre système de gouvernement et de gouvernance actuel est très peu efficace pour assurer un développement soutenu, harmonieux et équilibré du pays », a fait remarquer Minlama Mintogo.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle du 27 août 2016 continue de penser qu’une élection présidentielle fut-elle démocratique et transparente ne peut, à elle seule, nous amener à une alternance pacifique stable et durable. « Je continue à penser qu’il faut, au préalable, solder la face sombre des années antérieures et soigner les plaies qui nous empêchent d’avancer sereinement », a indiqué Dieudonné Minlama Mintogo.

« Ce forum n’apportera pas les solutions à tous les maux qui minent notre pays mais je reste convaincu que cette rencontre constitue un pas important avec des discussions encore plus inclusives dont notre peuple a besoin », a-t-il relevé.

Notons que le Forum national de la Société Civile Gabonaise, sera sous la Direction de Georges Mpaga et du pasteur Bruno Ngoussi, respectivement, président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne Gouvernance au Gabon (ROLBG) et leader de la plateforme nationale des Eglises du réveil.

Banner
Partager

Articles similaires