Les taximen du Grand Libreville augmentent les prix à leur guise

Par hercule

Depuis le début de cette rentrée scolaire 2020 au Gabon, le prix du transport en commun est en hausse abusive. Cet épineux problème vient rejoindre la situation de la crise sanitaire mondiale actuelle que traverse les gabonais qui peinent à s’en sortir.

Banner

Dans un contexte économique difficile à cause de la crise sanitaire, les populations gabonaises ne sont pas au bout de leurs peines. En pleine rentrée scolaire, les différents opérateurs économiques des transports en commun du Grand Libreville ont décidé d’augmenter le prix.

Les riverains n’en peuvent plus et sont essoufflés par cette augmentation du prix du transport. En effet, les prix ont carrément doublé. Par exemple rien que pour le trajet gare-routière au pk12 les taximen exigent 1000f au lieu de 500f comme d’habitude. Une situation qui vient compliquer une fois de plus le quotidien des gabonais qui interpellent les ministères concernés.

En dehors de l’augmentation du prix de transport, certains taximen s’amusent à passer outre les restrictions imposées par le gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19. La distanciation sociale n’est pas respectée dans les véhicules, la désinfection des mains n’a jamais été de rigueur. À croire que cette lutte sanitaire n’est pas le combat de tous et que leur gain est plus important que la santé publique.

C’est une situation exaspérante qui devrait interpeller les autorités gabonaises dont le ministère du transport et celui du commerce.

Ornella (stagiaire)

Banner
Partager

Articles similaires