Gabon/Pétrole : Total ne compte pas quitter le pays

Par hercule

Contrairement à certaines rumeurs qui circulent çà et là, le Groupe Total n’est pas sur le point de quitter le Gabon. Le partenariat entre le ministère du pétrole gabonais et la société d’exploitation n’est pas près de trouver son épilogue, informe un communiqué de presse.

Banner

C’est dans un communiqué de presse du Ministère du Pétrole, du Gaz et des Mines que le ministre, Vincent de Paul Massassa a annoncé avoir reçu en audience, ce jeudi 12 novembre 2020, une délégation de Total Gabon composée du Président du Conseil d’Administration, Nicolas Terraz, du Directeur Général, Stéphane Basseme et du Directeur Délégué Gabon, Emmanuel Chapon.

Au cours de cette réunion, il était question des conclusions du Conseil d’administration qui s’est tenu ce 12 novembre 2020 à Libreville et les enjeux concernant l’avenir de la société. En effet, le Président du Conseil d’Administration, par ailleurs Directeur Afrique Exploration et Production de Total, Nicolas Terraz, a rassuré le Ministre gabonais du Pétrole quant à l’engagement de l’opérateur pétrolier français à rester dans notre pays.

Concernant les rumeurs sur le supposé départ de la société Total, Nicolas Terraz a souligné que « Le départ du Gabon n’est pas du tout à l’ordre du jour et je peux vous le dire clairement. Nous avons une opération en cours, il s’agit du transfert à une autre société des activités dont nous ne sommes pas opérateur. Total Gabon, aujourd’hui, se recentre sur ses pôles opérés qui sont les pôles Tanguy et Torpille. Ces derniers représentent une production journalière de 20.000 barils par jour. Il y a beaucoup de travail qui est fait pour assurer la pérennité de cette production pour que Total Gabon soit une entreprise qui continue à opérer, qui continue à employer des personnes au Gabon et à contribuer à l’économie gabonaise ».

Pour ce qui est du projet de cession d’actifs, particulièrement sur le terminal du Cap Lopez, à Port-Gentil, le Président du Conseil d’Administration de Total Gabon a laissé entendre qu’il obéit à une « logique industrielle ». Le projet vise, selon lui, à donner un avenir au terminal. Il s’agit, au vu du niveau de production de la société (20 000 barils/jour), « d’agréger d’autres volumes sur ce terminal pour augmenter son utilisation et le rendre économiquement plus robuste et donc viable sur le long terme », a-t-il expliqué.

Au sortir de cette audience, le Ministre, Vincent de Paul Massassa, s’est réjoui de l’engagement des dirigeants de la société vis-à-vis du Gabon. Par ailleurs, le patron du Pétrole a pris acte de toutes les transformations en cours visant à assurer la viabilité des opérations de Total Gabon sur le long terme.

Banner
Partager

Articles similaires